Je termine enfin cette série d'articles sur mon périple gourmand à Paris avec un petit tour chez Carl Marletti. J'ai découvert cette adresse (tout comme Hugo & Victor et Un dimanche à Paris) grâce au superbe site Paris Pâtisseries.

Avant de voir les gâteaux que j'ai goûtés, laissez-moi déjà vous dire qu'ils font des sandwichs délicieux et originaux. C'est toujours bon à savoir quand on passe dans le quartier !

En revanche, je suis désolée mais cette adresse est la dernière à laquelle je me suis rendue, peu de temps avant de prendre le train. Du coup, contrairement aux autres, je n'ai pas pris le temps de noter mes impressions dégustatives sur le moment. Mes observations seront donc probablement moins détaillées que dans les autres boutiques car basées uniquement sur mes souvenirs...


Marie-Antoinette


DSC_7940 copie


Depuis que l'Ispahan a été créé par Hermé, presque tous les pâtissiers parisiens en ont sorti une déclinaison. Cette version-ci associe la framboise à la violette et à la rose. J'ai souvent du mal avec les parfums de fleur, difficiles à doser : je me souviens avoir déjà goûté il ya quelques années d'horribles macarons à la rose qui donnaient l'impression de manger du savon, depuis je me méfie un peu...

Ici, les différentes saveurs sont bien équilibrées. Ce n'est pas ma version préférée de ce dessert, que je préfère plus simple (macaron, crème légère vanille, framboises) mais ça reste une pâtisserie agréable et de qualité.


Mont-Blanc


DSC_7896 copie


La première chose que l'on peut noter à propos de ce Mont-Blanc est son apparence peu classique. L'aspect esthétique est très soigné, il est superbe.
Sa composition est décrite ainsi : "Mousse de marrons aux brisures de marrons confits sur un biscuit dacquoise aux noisettes et crème fouettée à la vanille".
Il est absolument délicieux... La mousse de marrons est douce mais pas trop sucrée et la crème fouettée parfaitement vanillée. Un tout petit bémol à mon goût : le tout est extrêmement fondant, ce qui est agréable, mais je trouve qu'une petite touche de croustillant aurait apporté un contraste bienvenu (des brisures de meringue, par exemple).


DSC_7907 copie


Lily Valley


DSC_7959 copie


Le Lily Valley est un Saint Honoré à la violette. Je l'avais goûté suite à des critiques élogieuses que j'avais lues à son sujet et je ne le regrette pas : ça a été un vrai coup de coeur !
Comme je le disais juste au dessus, la violette n'est pas mon parfum préféré. De plus, je ne suis pas tellement amatrice de feuilletage, ce qui fait que je mange peu de Saint-Honoré. Je ne m'attendais donc vraiment pas à apprécier autant cette pâtisserie !
Le feuilletage est parfaitement cuit, et si je me souviens bien il est caramélisé. Les petits choux sont parfaits et la chantilly à la violette est un délice d'onctuosité et de subtilité...
Goûtez-le sans hésiter, c'est divin !


Bilan

Encore une adresse à noter dans votre carnet d'adresses si vous allez à Paris. De mon côté, il me reste à tester encore nombre de ses créations, toutes plus alléchantes les unes que les autres, quand j'y retournerai.
Carl Marletti a du talent, c'est indéniable, et sa pâtisserie vaut vraiment le détour !

Carl Marletti
51 rue Censier
75005 Paris