Parmi les 6 adresses testées lors de ce séjour, la Pâtisserie des Rêves est la seule que je connaissais déjà. Avant de découvrir Jacques Génin (voir épisode précédent ici), il s'agissait de ma pâtisserie préférée lorsque je vivais à Paris, et leurs Paris-Brest en particulier étaient une raison suffisante pour me donner envie de faire le voyage !

Malheureusement, lorsque j'y suis allée en sortant de chez Génin, il était déjà autour de 18h30 et le choix était considérablement réduit : plus de Paris-Brest, plus rien en fait dans les petits entremets, en dehors d'une Forêt-Noire pour 2, d'un Mont-Blanc et d'un Tiramisu individuels.
J'ai donc pris les 3, mais y suis retournée dès le lendemain matin me régaler d'un Paris-Brest pour le petit-déjeuner !


la Forêt-Noire


DSC_7706 copie


Ce qui m'a le plus plu dans ce gâteau, c'est son parti pris esthétique original, puisqu'il ressemble à une pomme d'amour. ça attire l'oeil, intrigue, et donne envie de l'acheter pour voir ce que cache cette superbe coque rouge et brillante...

Si je me souviens bien et si je ne me trompe pas, la coque est en chocolat blanc, recouverte de glaçage neutre coloré. A l'intérieur, on retrouve une Forêt-Noire plutôt classique mais agréable. Elle est légère en bouche, il y a une bonne harmonie des saveurs et textures.

En général, je ne suis pas fan de ce dessert là, mais la version de Conticini m'a bien plu. Pour un amateur de Forêt-Noire, je la recommande !

Un petit mot sur son prix, enfin : 17 € pour 2 personnes (si mes souvenirs sont bons), c'est tout de même assez élevé !


le Tiramisu


DSC_7721 copie


Classique en apparence -bien qu'on ne le retrouve pas souvent en pâtisserie- ce tiramisu est merveilleux : léger, harmonieux et fondant en bouche... Les différents éléments s'harmonisent à la perfection, c'est un délice !

Pas si classique que ça finalement, il possède cette petite touche de gourmandise en plus qui donne envie d'y revenir encore et encore !


DSC_7718 copie


le Mont-Blanc


DSC_7723 copie


C'est bête, car il est beau et appétissant, mais ce Mont-Blanc fut notre première déception chez Conticini. Il est certes très joli, mais nous l'avons trouvé bien trop sucré. Le marron n'est vraiment pas assez présent, aucune saveur ne se détache vraiment, le tout manque de finesse et de personnalité. Dommage !

le Paris-Brest


DSC_7756 copie


"Last but not least", ce Paris-Brest est l'une des seules raisons qui puissent me faire regretter d'avoir déménagé à Lyon... Je souffre depuis de nombreuses crises de manque... Non, pardon, j'exagère, mais il est vrai que cet entremets est mon péché mignon !

Si vous n'aimez pas les Paris-Brest de boulangerie qu'on trouve bien trop souvent, ces choses lourdes et trop riches en beurre qui écoeurent et dégoûtent de ce dessert, achetez-en un ici, vous changerez d'avis sur le Paris-Brest !

Sa forme de fleur est très jolie, et le rend beaucoup plus pratique à manger. La cuisson de la pâte à choux est toujours idéale et les choux sont bien ronds et réguliers.


DSC_7747 copie


Bien qu'assez sucré, il reste léger en bouche. La saveur du praliné est bien présente dans la crème, et renforcée par ce petit plus qui rend le Paris-Brest de Conticini irrésistible : un coeur de praliné coulant dans chaque chou...

Sa force contrebalance le sucre de la crème, sa texture est diablement gourmande, bref, c'est l'élément qui change tout et transforme ce classique de la pâtisserie en une bombe de gourmandise, pour le plus grand bonheur de nos papilles !

Vous ne me croyez pas ? Regardez...


DSC_7758 copie


... alors, vous n'avez pas envie de courir vous en acheter un, là, tout de suite ? Moi, oui !


Bilan :

Si Génin semble être caractérisé par son perfectionnisme, chez Conticini c'est la gourmandise qui marque en premier. Si vous regardez n'importe quel reportage sur lui, on sent qu'il aime autant se faire plaisir que faire plaisir aux autres... Cette passion, cette gourmandise est présente dans chacune de ses créations, et lui permet de revisiter les classiques avec brio ! Il leur apporte une certaine modernité, une certaine originalité, mais sans dénaturer leur essence, et en mettant toujours en avant le plus important : le goût.
Si quelques réalisations m'ont laissé une impression en demi-teinte, cette Pâtisserie des rêves reste quand même une de mes adresses favorites ! Allez-y, surtout pour : le Paris-Brest, le Saint-Honoré, le Grand Cru, le Moka, la tarte à l'orange douce et les tartes aux fruits de saison, sans oublier les chocolat et caramel chauds servis au salon de thé avec des sucettes glacées à tremper dedans... Hmmmm !

2 adresses à Paris, mais ma préférée reste celle du 16ème, pour son petit salon de thé, et pour l'accueil très agréable dont j'ai bénéficié à chacune de mes visites.

La Pâtisserie de Rêves
111 rue de Longchamp
75016 Paris