En grande fan de matcha, l'article de Clélia sur la galette au matcha de la pâtisserie de l'Ourson qui boit m'avait bien fait saliver. Malheureusement, le temps que je me décide à m'y rendre, ils ne faisaient plus de galettes. Du coup, histoire de ne pas être venue pour rien, j'ai choisi quelques gourmandises parmi leurs créations.

La décoration soignée et la jolie sélection d'entremets raffinés de cette toute petite pâtisserie m'ont bien plu au premier coup d'oeil. Mais si l'esthétique est importante, l'essentiel pour moi est le goût !

Alors, est-ce que cette pâtisserie vaut la visite ?

DSC_2932

Tartelette miso et amande

Quand la vendeuse m'a dit que cette tartelette était au miso, la gourmande curieuse en moi a immédiatement voulu tester cette étrange création !
Et puis en fait, au goût, rien de très exotique ou surprenant. A vrai dire, si on ne me l'avais pas décrite avant, je crois que je n'aurais pas senti la présence de miso. En dehors de ça, c'est une bonne petite tartelette aux saveurs d'amande et de caramel. La pâte sucrée était parfaitement cuite et encore bien croustillante. Bref, bonne entrée en matière !

DSC_2923

Tartelette crème d'amande matcha et ... haricots azuki ? (pardon, j'ai un doute sur le deuxième ingrédient)

Là, en revanche, on est sur quelque chose d'assez surprenant. Très très peu sucré, ce dessert est totalement dominé par le côté presque "herbeux" du matcha. La première bouchée m'a déstabilisée, mais une fois habituée au goût j'ai bien aimé. A réserver aux vrais amateurs de matcha !
Je ne suis personnellement pas sûre d'en racheter : j'apprécie les pâtissiers qui désucrent un peu les desserts, mais là j'aurais tout de même préféré plus sucré, ou alors que le goût du thé vert soit contrebalancé par autre chose d'acidulé et un peu sucré, type framboise par exemple.

DSC_2918

Chou crème pâtissière matcha

De même que la tartelette ci-dessus, ce chou est très peu sucré avec une saveur de matcha vraiment puissante. En revanche, je ne saurais pas dire pourquoi mais ça m'a moins embêtée dans la crème pâtissière du chou que dans la crème d'amande de la tarte. Ce chou était bien réussi, bien cuit et régulier, facile à manger car la crème se tenait bien, et avec un joli craquelin. J'aurais tout de même préféré qu'il soit un peu plus sucré, et j'aurais personnellement ajouté un peu de vanille pour donner de la douceur au matcha, mais j'en rachèterai tout de même volontiers !

DSC_2950

Tartelette façon Mont-Blanc

Mon dessert préféré des 4, autant au niveau esthétique que gustatif, mais dès qu'il y a des marrons dans une pâtisserie je ne suis pas objective !
Enfin, ce n'est pas tout à fait vrai, des mont-blanc j'en ai goûté plein, et entre les trop sucré, les trop lourds, ceux dans lesquels tu sens à peine la châtaigne, j'ai finalement souvent été déçue... Celui-ci est à la fois fin, léger et plein de saveurs. De plus, la présence de framboise lui ajoute une note de fraîcheur bienvenue. Bref, rien à redire, je recommande !

DSC_2956
J
'aime beaucoup leur logo !

La conclusion de cette dégustation ? Oui, selon moi cette pâtisserie vaut la visite !
Les créations y sont originales, mêlant avec talent la finesse de la pâtisserie française aux saveurs des ingrédients japonais. Je ne pourrais pas dire pour autant que j'ai eu un gros coup de coeur pour cette adresse, mais ils ont le mérite de proposer quelque chose de très différent de ce qu'on peut trouver à Lyon, et on sent qu'il y a vraiment un travail et une recherche de qualité, qui se ressent dans les "détails" (cuisson, finitions). J'y retournerai volontiers pour goûter d'autres choses !
De plus, les prix sont raisonnables (3,50€ la tartelette, 3€ le chou) et l'accueil sympathique.
Bref, je vous recommande d'aller découvrir ce lieu !

Pâtisserie l'Ourson qui boit
2 rue Roger Violi
69001 LYON