Bon, je vous préviens tout de suite, ce n'est probablement pas le genre de petit déjeuner dont vous avez l'habitude chez vous ! Mais ne partez pas en courant tout de suite pour autant parce que :
- c'est super bon ! (si si)
- si vous n'aimez pas le salé au petit dej, c'est aussi très bien pour un repas simple et économique
- j'ai une variante sucrée à vous proposer à la fin :)

DSC_2458

Le Kiribath est une recette de base du petit déjeuner des foyers Sri Lankais. Elle est préparée avec du riz et du lait de coco et servie avec des accompagnements pouvant varier. Chez les parents de mon copain, j'avais goûté le Kiribath avec une préparation appelée "Seeni Sambol", un genre de condiment à base d'oignons, très épicé et plein de saveurs, délicieux mais comprenant de nombreux ingrédients. Du coup, quand j'ai refait cette recette en France, je l'ai accompagnée d'un sambol d'oignons plus basique, mais qui était ma foi très bon aussi.
Traditionnellement, tout ceci se mange à la main, en mélangeant le riz avec une plus ou moins grosse quantité de sambol. Le kiribath est très doux, le sambol extrêmement épicé, le tout forme un contraste de saveurs que j'ai personnellement beaucoup apprécié. Ceci dit, telle quelle, cette recette est pour les amateurs de piment, attention aux autres ! ;)

Le Kiribath

Pour 200 g (ou environ 1 cup) de riz, prévoir une briquette de 20 cL de lait de coco (proportions approximatives, rien n'ayant été pesé).
N'hésitez pas à doubler la recette, le tout pouvant se garder quelques jours. Ici nous avions fait environ 2 cups de riz pour 2 personnes, et ça nous a fait petit déjeuner, repas de midi + un petit reste le soir que nous avons accompagné d'autre chose.

Cuire le riz comme vous en avez l'habitude. Lorsque la cuisson est bonne (il doit être encore légèrement ferme et avoir une bonne tenue), ajouter le lait de coco et un peu de sel et bien mélanger. Laisser frémir à feu doux et à couvert jusqu'à ce que le lait de coco soit absorbé.
Verser ensuite dans un plat (j'ai choisi un moule à tarte en silicone, pour pouvoir démouler facilement) sur une épaisseur de 2/3 cm et bien tasser avec une cuillère. Laisser refroidir complètement (et éventuellement démouler). Couper en carrés, et servir tel quel ou réchauffé quelques minutes au micro-ondes ou four (moi je préfère à température ambiante, mon amoureux lui le réchauffe toujours).

DSC_2465

Le Sambol

- 3 moyens gros oignons ou 4/5 petits
- 1 ou 2 piments séchés, coupés en fines rondelles
- piment fort en paillettes, à ajuster selon votre goût (tenez compte du fait que le riz va adoucir le tout, je vous conseille donc d'épicer plus que ce que vous feriez normalement, ça doit être limite trop pour votre goût) (moi j'ai mis 1,5 cuillère à soupe de piment très fort ramené du SL)
- le jus d'un demi citron vert (ou jaune, plus facile à trouver ici)
- sel
- 4 c.à.s. d'huile de coco (moi j'étais en rade d'huile de coco, donc j'ai fait à l'huile d'olive)
- 1 petite c.à.s. de sucre
- optionnel : 1 cuillère à soupe de miettes de poisson séché (se trouve dans les épiceries asiatiques)

Faire chauffer l'huile dans une poêle. Quand l'huile est bien chaude, y mettre le reste des ingrédients. Bien cuire, jusqu'à ce que les oignons soient bien fondants et brunis et que toute l'eau résiduelle soit éliminée. (c'est un condiment, pas une compotée, ça ne doit pas être trop aqueux)(je l'ai personnellement fait au thermomix : j'ai haché les oignons quelques secondes vit 4/5. Ensuite, j'ai enlevé les oignons et mis l'huile à chauffer en mode Varoma, pas trop longtemps et en surveillant, pour éviter de faire cramer mon appart ^^. J'ai remis les oignons, ajouté tout le reste et cuit en mode Varoma, en sens inverse, sans couvercle, pendant 5 minutes. Puis baissé à 100°C et cuit jusqu'à ce que la texture me convienne (je ne sais plus combien de temps, essayez une dizaine de minutes et voyez où ça en est).

Servir le sambol avec le kiribath, au petit déjeuner, au déjeuner, au dîner, quand vous voulez !

DSC_2450

Variante sucrée

Alors celle-là, je vous préviens, je ne l'ai pas testée encore, donc je ne garantis rien. Mais quand j'ai vu la recette (dans un livre de cuisine tradi que m'a gentiment donné la maman de mon amoureux), ça m'a donné super envie !

Préparer le Kiribath normalement, mais sans le verser dans un plat après cuisson.
Préparer du Pani-Pol : Faire chauffer 100 g de sirop d'érable (normalement il faut du jaggery, confiserie obtenue à partir de sucre de palme, mais comme ça a un goût proche du beurre d'érable et qu'on le mélange dans la recette avec de l'eau, je pense que ça devrait fonctionner en le remplaçant par du sirop d'érable) dans une casserole. Lorsqu'il épaissit un peu, ajouter 100 g de noix de coco râpée, de la cannelle et une pincée de sel. Lorsque le tout épaissit, ajouter 1 c.à.c. de farine de riz et cuire doucement tout en mélangeant pendant quelques minutes de plus.
"Rincer" l'intérieur d'une tasse avec du lait de coco, puis y mettre du kiribath jusqu'aux 2/3 en gros. Faire un creux au milieu du riz avec votre doigt et remplir ce creux de pani-pol. Couvrir de riz et tasser un peu.
Démouler le tout sur une assiette pour servir.

Si vous réalisez cette variante, n'hésitez pas à me donner vos impressions !

Alors, des aventuriers du goût prêts à tester ce petit déjeuner ? Lancez-vous ! (et dites moi ce que vous en aurez pensé :) )