Je n'ai jamais été le genre de fille qui passe beaucoup de temps dans la salle de bain. Je ne me maquille pas, n'ai même pas de sèche cheveux et n'ai jamais collectionné les produits de beauté. Avant, j'achetais tout en supermarché ou dans des boutiques type Y**s R****r, comme beaucoup. Je me fiais essentiellement aux odeurs et à l'esthétique du packaging et ne me préoccupais pas tellement du reste.
Et puis j'ai découvert Lush, et j'ai aimé le côté "naturel" (pas si naturel que ça, mais je ne le savais pas encore) et fait main de leurs créations. Les odeurs me plaisaient, et je trouvais ce que j'achetais chez eux efficace dans la plupart des cas. J'étais immensément fan de la marque et essayais de convaincre tout le monde de la qualité de leurs produits.

Mais un jour, sur un blog, j'ai appris le terme "greenwashing", terme appliqué à ces marques qui surfent au niveau des emballages et du marketing sur la tendance du naturel, alors que leurs produits n'ont en réalité rien de naturel. Beaucoup de marques le pratiquent et Lush en fait partie, même si elle est bien loin d'être la pire et qu'au moins elle fait de réels efforts au niveau écologique que d'autres ne font pas (le moins possible d'emballages, recyclage des pots, usine labellisée "verte", livraisons à vélo à Paris, etc.).
Concrètement, pour comparer Lush à une marque lambda de supermarché, la composition de leurs produits est meilleure dans l'ensemble (peu de composants synthétiques agressifs et mauvais pour la santé, gros pourcentage d'huiles végétales et d'ingrédients naturels) mais les prix sont très exagérés (ex: 8 g de baume à lèvres pour 8,15€ !) et la communication pas très honnête.
Le plus gros point noir pour moi, en dehors du fait qu'ils emploient des parabens, est que TOUS leurs shampoings et gels douches contiennent des tensioactifs parmi les plus irritants (Ammonium Lauryl Sulfate, Sodium Laureth Sulfate, Sodium Lauryl Sulfate). Pour ceux qui ne le sauraient pas, le tensioactif c'est le détergent et l'agent moussant, qui donne le pouvoir lavant au shampooing/gel douche. Lorsqu'ils sont irritants, ils peuvent être responsables de démangeaisons et de pellicules sur les cuirs chevelus sensibles. Pour savoir lesquels sont bons et lesquels sont à éviter, je vous renvoie vers cet article de l'excellent blog de Mini : http://www.lescheveuxdemini.com/2013/03/tensioactifs-les-sulfates-agressifs-les.html
Bref, quand j'ai appris cela, j'ai compris que si je n'avais jamais réussi à me débarrasser de mes pellicules, c'était à cause de mes shampoings Lush, et ça m'a profondément déçue...

Quelques jours après cette découverte, je lisais un article sur le blog de Sirène Bio qui me faisait découvrir le mouvement "Slow Cosmétique" et son principal représentant Julien Kaibeck. Aussitôt, convaincue par l'exploration de son site internet, j'achetai son livre Adoptez la Slow Cosmétique et changeai ma routine du tout au tout.


slowcos

Je ne pourrais pas vous résumer ce livre très riche en quelques lignes, et ne peut que vous conseiller de l'acheter à votre tour tant il est intéressant, simple et pédagogique. Pour moi, toute femme devrait le lire, car il nous permet de mieux comprendre notre peau et son fonctionnement, et de prendre conscience pleinement de ce que l'on met sur elle.

Mais je voudrais quand même vous expliquer en gros les principes de la slow cosmétique. Ce mouvement inspiré du célèbre mouvement "Slow Food" pousse à une cosmétique :
- intelligente, c'est à dire qui répond de manière adaptée aux besoins réels de la peau, en utilisant des ingrédients naturels et vivants,
- recentrée sur l'essentiel, plus consciente et ne créant ni de faux besoins ni de fausses promesses,
- naturelle et écologique,
- qui invite à la simplicité et au plaisir de prendre soin de soi au naturel.

Bref, ce que Julien Kaibeck et d'autres défendent, c'est un retour à l'essentiel et à l'utilisation de produits simples et bruts. Cette démarche n'a que des avantages : moins de dépenses financières, un bilan écologique allégé, moins de naiveté et plus de réflexion face au marketing, et surtout un plus grand bien être, qui découle du fait de prendre le temps de prendre soin de soi.

J'ai conscience que ce billet est très théorique, mais il est aussi bien assez long, et je laisse donc pour le prochain la description concrète de ma routine beauté.
En espérant que cela vous aura intéressé, je vous dit à très bientôt pour la suite !